Un ami romancier est trouver des femmes célibataires à zacatecas assis sur un banc, dans un parc, avec sa femme et ses deux enfants.
Cependant, il est soumis à un certain nombre de démarches auprès de la direction territoriale de l'ofii de son domicile, dans les 3 mois de son entrée en France.
Comme si son bébé nétait pas réel, quil était le fruit de son imagination et quelle pouvait le chasser de son esprit!Lors dun déjeuner, jai raconté à un rédacteur en chef mon intention décrire un article sur les mères célibataires et les formes subtiles et moins subtiles de notre moralisme à leur encontre.Visa de long séjour, le conjoint étranger d'un Français a l'obligation de demander, s'il souhaite entrer et résider par la suite régulièrement en France, un visa supérieur à 3 mois, dit de "long séjour" dans son pays de résidence.Je sens alors ma fille de 6 ans, Violet, se raidir à côté de moi, car elle détecte dans le ton de sa voix quelque chose de malveillant.L'histoire de ce les femmes cherchent des hommes dans escobar film est une pure fiction.Je me suis dit: «Lunivers se réorganisera pour ce bébé».Ce quil voulait dire, bien sûr, cest que je devrais attendre davoir un bébé dans des conditions plus normales.Quest-ce quelle a raté?».Pour être honnête, jaime cette adoration sans bornes, le caractère excessif de cet amour, son intensité, sa violence et je ne pense pas quun environnement «sain» soit meilleur.À leur issue, l'étranger fait l'objet d'un nouvelle évaluation.De la même façon, les craintes d'attaques par missiles par ce qu'on appelle des acteurs n'ayant pas le statut d' État sont démesurées et intéressées.Il y a des choses qui ne peuvent être mesurées et quantifiées dans des études, notamment les formes innombrables déquilibre au sein dune famille.Il ma dit précisément: «Tu devrais attendre davoir un bébé normal!».Mais javais déjà vu le pied du bébé lors dune échographie et alors quil arpentait mon salon et me tenait ce discours, je me disais: cest un bébé normal.Où est ma mangue?Des mots maladroits, mais tellement insignifiants, me direz-vous.
En fait, jai passé aujourdhui tellement de temps en-dehors dune vie de famille classique que parfois, quand je passe laprès-midi avec des amis mariés et leurs enfants, leur vie me semble exotique.
Jai réalisé que cette «folie» dont les gens parlaient était en fait ce que jappellerais du «romantisme».





Il me semble, au contraire, quun bébé né dans ces conditions est encore plus désiré.
Enceinte de mon deuxième enfant, je savais que par certains côtés, je nétais pas prête à moccuper dun bébé toute seule, mais ça ne ma pas empêchée de le garder.

[L_RANDNUM-10-999]