XXe siècle modifier modifier le code En 1902 est crée l' Association nationale pour le suffrage des femmes afin les femmes palettes séparées d'obtenir le droit de vote.
La femme a le droit de contester le choix de son tuteur devant les sexe gratuit rencontre tribunaux et d'en avoir un autre nommé par le tribunal ; lorsqu'elle est adulte, elle a le droit de faire un testament.
Chaque année, 800 suédois contourneraient la loi selon les autorités.Les élections nationales consistent en l'élection de députés au Riksdag des États.Les femmes célibataires, normalement sous la tutelle de leur parent masculin le plus proche, ont le droit d'être déclarées légalement majeure par dispense du monarque.Ces deux dernières restrictions sont supprimées en 1958, lorsque les femmes sont autorisées à devenir prêtres et, dans une série de réformes entre 1980 et 1989, quand toutes les professions militaires s'ouvrent aux femmes.1864 : les femmes non mariées femme tente de terni bénéficient des mêmes droits au sein du secteur du commerce que les hommes.En effet, même si de nombreuses études ont été réalisées pour étudier la question, elles ne font guère avancer le débat, étant donné quelles se contredisent énormément.En 1909, le droit de vote aux élections municipales est élargi aux femmes mariées.1858 : majorité légale pour les femmes non mariées (si elle est demandée ; majorité légale automatique en 1863).La faible qualité de l'éducation féminine est alors sévèrement critiquée, et, en 1842, les filles sont finalement admises dans le système obligatoire d'enseignement primaire.Les élections législatives de 1994 sont une percée significative, les femmes députées obtenant plus de 40 des sièges du Parlement et la moitié des postes du gouvernement.À Kalmar, Växjö, Västervik, Simrishamn, Ystad, Åmål, Karlstad, Bergslagen, Dalarna et Norrland, les femmes peuvent continuer de voter malgré l'interdiction de 1772, alors qu'à Lund, Uppsala, Skara, Åbo, Gothenburg et Marstrand, les femmes sont strictement exclues du vote après 1772.Vad varje svensk bör veta ( History of Sweden : "What every Swede should know (sv) «Göteborgs universitetsbibliotek: Kampen om kunskapen av Christina Florin, professor i kvinnohistoria», (consulté le ).Cette mesure profite aux femmes dans cette situation, membres ou non d'une guilde, mais exclut les femmes mariées et la majorité des femmes non mariées, car les femmes mariées étaient définies comme des mineures et les femmes non mariées également, à moins qu'elles ne demandent.La question de lefficacité des sites de rencontres.En 1947, Karin Kock-Lindberg devient la première femme ministre au sein du gouvernement et, en 1958, Ulla Lindström devient la première Première ministre par intérim.L'âge du consentement en Suède est de 15 ans.En 1741, une réforme abolit la peine d' humiliation publique du Kyrkoplikt (en) pour les mères célibataires afin d'éviter les infanticides.1861 : la première institution publique d'apprentissage universitaire supérieur pour les femmes, le Högre lärarinneseminariet, est ouverte.



«Lettres à Laurence» de Jaques de Bourbon Busset, «ce petit livre est formé de lettres écrites par lauteur à sa femme après sa mort.
Åsa Karlsson-Sjögren : Männen, kvinnorna och rösträtten: medborgarskap och representation (Men, women and the vote: citizenship and representation 17231866) (sv).
À partir des années 1880, des femmes comme Emilie Rathou, Elma Danielsson, Alina Jägerstedt et Kata Dahlström s'engagent dans le mouvement de tempérance, le mouvement ouvrier, les syndicats, la presse politique ou encore les médias.

[L_RANDNUM-10-999]