Nous vous donnerons des instructions à ce sujet.
LA femme juive, francfort, 1935.
Enrica : Ah, je comprends.M est un site pour tous ces hommes qui voudraient goûter la vie passionnante dun gigolo.Et je fais vite, pour ne pas tentendre me dire que je dois partir.Les choses, ici, dureront plus de trois semaines.Respiration artificielle et chaque coup fait mouche!Enrica : Deux-cents grammes seulement?Je vous renseignerai spontanément.Oh, je pensais valoir beaucoup moins!LE requisitionniaire annonces érotiques région des marches : Il ny en a pas eu besoin.Et parce que déjà, dans ta clinique, ils ne te saluent plus, parce que déjà, la nuit, tu narrives plus à dormir.Chaque samedi vous passerez une visite médicale.Enrica : Pratiquement la chair dun vaincu ne vaut rien.L extrait suivant montre comment Enrica essaie de garder la tête haute face au fonctionnaire.Pouvez-vous me dire à quel prix il estimait la valeur de nos femmes quand la victoire était de votre côté?Quest-ce qui leur a pris?
LE requisitionniaire : Peut-être préférez-vous être payée en argent?



Dans la même veine, sil savérait que leur animal décédait, 64 des femmes interrogées lenvisageraient comme la perte dun membre de leur famille et 71 déclarent quil leur faudrait «du temps pour sen remettre».

[L_RANDNUM-10-999]