Il marrivait de dresser la liste de ce qui nallait pas et de conclure : "Maintenant, cest fini!" Jétais dans le tout ou rien, noir réunions workopolis terni ou blanc.
Elle ne leur donne pas vraiment leur chance.».Jai ma part de responsabilité, jaurais dû me remettre en question plus tôt et savoir aussi être patiente.Je suis même devenue méfiante.Alors quen fait, jai mes angoisses et jaimerais tant avoir un de chat avec les femmes en uruguay partenaire dans la vie.Pour certaines, lhomme rêvé relève du fantasme (viril mais pas macho, sensible mais pas fragile.).Je suis aussi un vrai garçon manqué : je parle comme un charretier.Je voudrais avoir des certitudes, mais en amour, ça nexiste pas.Le regard dElise, sa sœur, «en privé, Marina est vulnérable, lopposé de ce quelle montre au boulot."Cent trois fillettes viennent au monde pour cent garçons.Je me donne du plaisir seule, je connais mon corps (rires donc cest bien.Jai dû me battre comme un homme pour être acceptée dans le milieu de la Bourse, et puisque jy suis arrivée, je veux continuer à avancer.Caen, Normandie (Basse) 7 photos, marima_14, 38 ans, caen, Normandie (Basse) 1 photos, eLLE14000, 55 ans.(Ses yeux se voilent.) Je perds de plus en plus confiance en moi et, en plus, je crois que je ne saurais plus faire lamour si je rencontrais un homme.
Source : Insee 2007.



Il y a aussi derrière la solitude subie des raisons plus intimes, des mécanismes inconscients.


[L_RANDNUM-10-999]